LES SHAFTS OU MANCHES DE CLUBS

Ce n'est pas qu'une question de longeur...

importance longueur shaft

Le shaft est véritablement un arbre de transmission. C'est lui qui va transmettre toute l'énergie à la balle. Sa longueur est certes importante mais elle ne fait pas tout : sa forme, son poids, sa flexibilité sont autant de paramètres qui vont avoir une influence sur la façon dont l'énergie est restituée, et donc sur la trajectoire de vos balles.

Pour avoir une bonne vision de toutes ces interactions et réaliser un diagnostic pertinent, il est essentiel de procéder à la fois à un fitting statique et dynamique de vos shafts. Il n'existe pas un meilleur shaft unique pour tous les drivers et pour tous les golfeurs. Il existe en revanche un shaft optimal pour votre jeu et votre morphologie. Le but du fitting est de trouver ce shaft et d'y apporter les réglages adéquats pour qu'il vous corresponde le mieux.

"Le fitting permet de trouver le meilleur shaft pour chaque joueur de golf"

La longueur d'un shaft

La longueur d'un club est tout de suite la variable qui peut sembler la plus importante car c'est celle qui est la plus accessible et la plus mesurable par n'importe quel joueur de golf.

Les longueurs de shafts sortis d'usine sont dimensionnés sur la base de tailles moyennes. Pour autant, on constate que la plupart des golfeurs qui ont acheté leurs shafts en magasin ou sur internet sans fitting, ont, en général, des shafts trop longs.
Ce biais trouve sans doute son origine dans la fausse croyance que plus un shaft est long et plus la balle partira loin.

Cette croyance se base sur le fameux "effet de levier", mais fait abstraction du fait que la longueur d'un club influe aussi sur sa maniabilité. Pour vous en convaincre, essayez donc de taper une balle avec un manche téléscopique de piscine... Cet exemple poussé à l'extrême illustre bien que de tels raisonnements ne peuvent pas tenir ; leur simplicité les rend séduisants et faciles à mémoriser mais la réalité est beaucoup plus complexe.

De l'importance du sweet spot

Le sweet spot c'est la zone de frappe optimale sur la tête d'un club, qui est plus ou moins étendue suivant la "tolérance" du club. Cette zone se situe généralement au milieu de la face, plus précisément le sweet spot est un point qui correspond en réalité au centre de gravité (barycentre) de la surface de frappe.

representation sweet spot sur un club de golf

Si vous vous écartez sur le côté de 2 mm du sweet spot, vous perdrez environ 20 m de distance... La précision de la frappe est donc cruciale pour maximiser l'énergie du mouvement transmise à la balle.

Augmenter la longueur de votre shaft peut donc en apparence vous faire penser que vous gagnerez en puissance de frappe, mais en réalité vous allez perdre en précision de frappe, ce qui in fine, aura pour conséquence une perte de distance. Vous jouerez moins loin et moins précis. Sans compter qu'un shaft trop long peut amener de nombreux inconforts.

"Un shaft plus long ne va pas forcément vous faire mieux jouer. Au contraire."

Comment choisir la bonne longueur d'un club

Pour trouver la meilleure longueur d'un shaft pour un joueur donné, le club fitter procède en réalité à deux fittings :

1) Fitting statique
Le but est ici de mesurer la distance entre votre poignet et le sol. Aucun difficulté particulière, il suffit de vous tenir droit et d'être détendu. Cette mesure permet au club maker d'avoir une première idée des ranges de tailles qu'il va vous faire essayer.

2) Fitting dynamique
Dans cette partie, l'idée est de voir comment vous vous comportez avec différentes longueurs de shaft, dans le range préalablement défini en fitting statique. Vous allez commencer avec des shafts courts, avec lesquels vous devriez avoir des frappes précises et centrées. En augmentant la longueur du shaft, vous allez perdre en précision. Le but est de trouver la taille de shaft maximale qui vous permet de conserver une certaine précision. Vous bénéficierez ainsi d'un compromis optimal qui maximisera vos distances avec une dispersion minimale.

La bonne longueur de shaft, pour un driver ou un autre club, dépend donc non seulement de votre morphologie mais aussi de votre dynamique de frappe, plan de swing, vitesse de swing, angle d'attaque etc. Tous ces paramètres sont pris en compte lors d'une séance de fitting.

"Acier, graphite, ou hybride, le choix d'un shaft doit être cohérent sur l'ensemble de vos fers et de vos wedges."

shaft en graphite

Shafts en graphite

Légers, les shafts en graphite sont conseillés pour les golfeurs avec des vitesses de swing plutôt lentes. La légèreté de ce type de shaft permet de gagner en distance. Egalement plus souples que l'acier, ils sont plus confortables mais offrent des trajectoires moins précises. Sans pour autant généraliser, les shafts en graphite sont souvent adaptés pour les enfants, les femmes et les seniors.

Shaft acier ou graphite ?

Comme dans tout problème de mécanique, le poids, ou pluôt la masse pour les puristes, et donc la matière, joue un rôle prépondérant, surtout pour un objet en mouvement. Le choix du matériau pour la fabrication d'un shaft influe directement sur le poids du shaft, mais aussi sur ses composantes structurelles et mécaniques.

Pour un shaft, deux options possibles : graphite ou acier.
L'un n'est pas meilleur que l'autre. Chacun présente des caractéristiques qui lui sont propres et qui vont plus convenir à un certain type de joueur.
Choisir son shaft ne se fait pas au hasard ou sur un coup de tête. C'est un choix réfléchi qui doit se faire sur la base de l'analyse objective de votre swing par un professionnel.

A noter qu'il existe aujourd'hui des shaft hybrides composés d'acier et de graphite, qui sont des compromis intéressants que vous pourrez par exemple tester lors d'une séance de fitting.

shaft en acier

Shafts en acier

Les shafts acier apportent au golfeur plus de sensation et de précision. Plus lourds que les graphites, ils nécessitent une bonne vitesse de swing et un bon tempo. Mais la R&D dans ce domaine a fait d'énormes progrès à tel point qu'on trouve des shafts aciers "légers", en dessous de 100 grammes... Ces nouveaux shafts attirent une nouvelle clientèle graphite qui souhaite gagner en précision et en stabilité.

"Le flex d'un shaft ne veut rien dire. La flexibilité d'un shaft ne s'apprécie pas avec des lettres, elle se mesure."

machine mesurant la fréquence d'un shaft
Machine permettant de mesurer la fréquence d'un shaft

La rigidité / flexibilité d'un shaft

Les fabricants ont pour habitude de catégoriser leurs shafts suivant 5 niveaux de flexibilité appelés flex. Voici les 5 flex, classés par ordre de flexibilité décroissante (du plus flexible au plus rigide) :
Lady............ (L)
Average...... (A)
Regular....... (R)
Stiff............. (S)
Extra Stiff.... (X)

Le problème c'est que comme il n'y a pas de norme, chaque fabricant a ses propres normes de codage pour chaque catégorie. Il devient donc impossible de comparer la flexibilité de shafts de fabricants différents... sauf à réellement mesurer leur flexibilité de façon mathématique, ce qui est tout à fait possible, et même conseillé. Cette mesure se fait grâce à un "Laser frequency machine" que tout bon club maker a dans son atelier.

La notion de Cycles Par Minute (CPM)

Le CPM mesure le nombre d'oscillations réalisées par un shaft ayant été perturbé par une force exercée verticalement à son axe, pendant une minute. C'est tout simplement une fréquence, qui pourrait donc être exprimée en Hertz.
Comme il est possible de mesurer précisément la flexibilité de chaque shaft avec un matériel adéquat, votre club maker pourra régler la fréquence de chaque shaft de votre série. C'est ce qu'on appelle le "frequency matching".
Deux grandes écoles :
- les partisans de la même fréquence pour tous les shafts (minoritaires), alias "single frequency"
- les partisans d'une fréquence échelonnée (majoritaire), alias "sloped frequency"
Dans ce cas, le driver doit avoir le plus faible CPM : c'est donc ce club qui sera le plus souple.
La rigidité des autres clubs doit en théorie être légèrement croissante ; on préconise en général une augmentation de 4 CPM par club.

Quelle flexibilité choisir ?

Là encore il n'y a pas de réponse unique. Tout va dépendre de votre jeu et du club dont il est question. D'autant plus que le point de flexion d'un club, qu'on appelle "bend point" ou "kick point", a également un impact très important sur les trajectoires de balles et que cette donnée n'est pas normalisée. Chaque fabricant y va de sa propre définition plus ou moins précise d'un low / mid / high bend point sur un shaft. Seule une séance de fitting avec un club maker professionnel vous permettra d'y voir plus clair et d'avoir la certitude de repartir avec du matériel adapté, le vôtre ajusté, ou du nouveau matériel si nécessaire.

Pour les golfeurs qui se demandent néanmoins quel flex choisir, voici deux réponses certes réductrices mais qui ont le mérite d'être simples :
- swing ample et vitesse de swing rapide : shaft rigide, donc avec un CPM élevé ; si possible avec un point d'inflexion moyen voire haut.
- swing court et vitesse de swing lente : shaft souple, donc avec un CPM faible ; si possible avec un point d'inflexion dans le bas du club pour des trajectoires hautes.

Vous voulez faire régler vos shafts ?